Guide pour la gestion de vos finances
0885659632 info@stop-fiscal.fr

A savoir sur l’assurance vie

L’assurance-vie, est une garantie presque indispensable pour prévoir l’avenir. Bien qu’elle soit importante pour le futur, c’est un système souvent méconnu et qui demande une grande attention. Nombreux sont les avantages pouvant être tirés de ce dernier. Tout comme il peut aussi présenter des inconvénients s’il n’est pas approprié aux besoins.

L’assurance-vie est en même temps, un plan d’épargne, de prévoyance et de transfert de capital. C’est un contrat qui fait appel à trois acteurs principaux : l’assureur, l’assuré principal et ses attributaires. L’assureur est un organisme qui offre des services pour gérer un capital investi sur un compte. L’assuré principal est l’individu qui a souscrit le contrat, il est à noter qu’il peut en tirer profit ou avoir des bénéficiaires. Les bénéficiaires, appelés également ayants droit, sont des personnes choisies par l’adhérent, titulaire de l’usufruit.

Les différents types d’assurances vie

Il existe deux types d’assurance-vie, le premier est l’assurance-vie monosupport. Les fonds investis sur ce contrat se basent sur le capital en euros. Le deuxième est dit multisupport, les réserves placées sur ce compte varient selon les marchés financiers. L’avantage avec l’assurance monosupport c’est que les fonds restent stables, donc sans risque de dévalorisation de capitaux. Quant à l’assurance monosupport, la somme des fonds peut diminuer ou augmenter selon les marchés boursiers. Toutefois, il a l’avantage d’être revalorisé chaque année, contrairement au premier type.

L’approvisionnement des fonds est appelé primes parce que le souscripteur verse pour sa propre prévoyance. Dans le cas d’une mutuelle, le règlement est appelé cotisation, en partie, il est destiné à alimenter d’autre compte. L’assuré principal peut effectuer un versement de prime sur son compte, d’une manière non ponctuelle. En cas de besoin il peut effectuer un rachat sur une partie ou sur la totalité de ses capitaux. Ce dernier sera taxé selon la somme rachetée, variant de 1 à 6% annuellement. Ce taux diminue considérablement jusqu’à la huitième année du contrat.

Que ce passe t-il en cas de décès?

En cas de décès, le transfert de ces capitaux échappe à la fiscalité. L’adhérent peut choisir librement ses bénéficiaires. Une partie ou la totalité des primes est transmise à ses ayants droit selon les termes de son contrat. Dans le cas, où ces primes dépassent le quart de la richesse du souscripteur, les fonds reviendront tout de même à son patrimoine.

L’assurance-vie est une perspective pour les prévoyances et surtout pour la retraite. Le souscripteur peut choisir une date de déchéance à laquelle il peut récupérer tous ses fonds sans rachat.

Pour trouvez une assurance vie adaptée à votre profil et un rendement d’assurance vie 2016 intéressant, rendez vous sur le palmarès des meilleurs contrats d’assurance-vie.